Suivez-nous

10 conseils pour votre stage à l’étranger

Pedro Rodriguez 7 décembre 2015

Sabrina_Chaoui-1
Ancienne stagiaire de SOCODEVI au Pérou, Sabrina Chaoui nous propose 10 trucs à retenir pour votre prochain stage à l’international.

1) Choisir le MANDAT et non le PAYS
Travailler pendant plusieurs mois, plusieurs heures par semaine, sur quelque chose qui ne vous allume pas, ça risque d’être un peu long! En bref, votre priorité devrait être votre mandat et, ensuite, le pays pour lequel vous avez le plus de compétences (par exemple, si vous parlez espagnol, vous pouvez prioriser un pays d’Amérique latine!). De toutes les façons, on s’entend que tous les pays sont intéressants!

2) Choisir un mandat pour lequel vous avez les COMPÉTENCES
Il faut être honnête avec soi-même et choisir un mandat pour lequel on a réellement les compétences, et non un mandat pour lequel on pense pouvoir apprendre et se débrouiller sur place. Oui, on finit toujours par se débrouiller et par s’en sortir. Cependant, vous aurez déjà assez de défis quotidiens, alors nul besoin d’en ajouter un autre, selon moi. L’adaptation au pays, l’adaptation à de nouvelles techniques de travail, la difficulté d’avoir une vie sociale, être malade, communiquer sans malentendus sont tous des défis du ou des premier(s) mois.

3) Se loger à un endroit où il y a des GENS avec lesquels vous pouvez SYMPATHISER
La vérité, en ville, c’est que vos collègues de travail ont leur propre vie et ne feront pas des activités avec vous tous les jours. Je connais de nombreux stagiaires qui ont mentionné la solitude comme pire chose de leur stage. Si vous vivez seul dans un appartement, vous devrez faire beaucoup d’efforts pour trouver des amis si vous travaillez tous les jours, et ce, surtout si vous vivez dans une grande ville. Ainsi, si vous avez l’opportunité, je vous invite à louer une chambre située dans une maison familiale ou louer une chambre avec des colocataires. Évidemment, on ne sait jamais vraiment sur qui on tombe, mais je pars toujours avec le principe qu’il y a plus de gens bons que de gens mauvais! Évidemment, si vous vivez en zone rurale, dans un petit village, ça sera différent!

4) Se loger le plus PRÈS possible de votre travail
Je dis le plus près possible parce que parfois, ce n’est pas possible. Idéalement, un logement relativement près de votre lieu de travail pour vous éviter de passer des heures dans les transports en commun, motos ou taxis, si vous êtes dans une grande ville. Encore là, tout dépend du pays et de votre lieu de stage!

5) Parler avec d’autres stagiaires avant, pendant et après
Que ça aille bien ou que ça aille mal, parlez avec d’autres stagiaires si les communications le permettent! C’est toujours plaisant de recevoir des conseils d’autres stagiaires ou de pouvoir en donner.

6) Déterminer vos MOTIVATIONS et vos OBJECTIFS pour votre stage
J’ai fait l’exercice avant mon départ et vers la moitié de mon stage j’étais contente de me relire et de voir que j’avais déjà atteint mes objectifs ou que j’étais en voie de les atteindre; ça m’a donné une motivation supplémentaire!

7) Essayer d’arriver le mieux préparé possible
Pour ma part, ça m’a beaucoup aidée dans mes premières semaines, puisque je connaissais déjà à peu près le fonctionnement de l’équipe et du projet. Pour ce faire, demandez à avoir accès aux documents internes avant votre arrivée!

8)Ne pas s’attendre à ce que toutes les tâches du mandat soient réalisées dans les temps impartis
Si vous partez avec l’idée que votre mandat sera ce que vous ferez et rien d’autre, vous serez probablement frustrés. Si vous partez avec l’idée que votre mandat représente une ligne directrice à laquelle on peut ajouter ou supprimer des choses (toujours avec votre accord, évidemment!), vous serez probablement beaucoup plus satisfaits de votre stage!

9) Prendre le temps d’observer et de s’imprégner de la culture et des façons de faire
Lorsqu’on arrive, on est plein d’énergie et on voudrait pouvoir mettre la main à la pâte et obtenir des résultats tout de suite. La réalité, c’est que ça prend du temps et qu’il faut le prendre ce temps. Prendre le temps d’observer les façons de faire, prendre le temps d’observer la dynamique de l’équipe qu’on rejoint, prendre le temps de comprendre la culture dans laquelle on va baigner pour les prochains mois. Bref, prendre le temps pour se faire une place, petit à petit.

10) Finalement, mon conseil le plus important : PROFITEZ AU MAXIMUM DE CETTE GRANDE OPPORTUNITÉ PROFESSIONNELLE (ET PERSONNELLE)!

Par Sabrina Chaoui
Stagiaire de SOCODEVI dans le volet renforcement des capacités, été 2015, Pérou

Sabrina-1

Pour en savoir plus sur les stages internationaux pour les jeunes offerts par SOCODEVI, visitez: www.socodevi.org/stages

Partagez cette information!
    Webzine Socodevi - 2017 © Tous droits réservés