Suivez-nous

La formule coopérative: cap sur l’autonomisation des femmes

Pedro Rodriguez 8 mars 2011

À gauche, Robert Davis, stagiaire de SOCODEVI au Libéria, en compagnie des participants et participantes à une formation sur les inégalités entre femmes et hommes

La Société de coopération pour le développement international, SOCODEVI, souligne l’importance des coopératives pour favoriser l’autonomisation des femmes au sein des populations les plus défavorisées de la planète

Forte de son expérience de 25 ans dans l’appui au secteur coopératif dans une quarantaine de pays en développement, SOCODEVI constate que la formule coopérative est un levier exceptionnel pour élargir les perspectives économiques et sociales offertes aux femmes.

L’égalité entre femmes et hommes au cœur du défi
« Par leur propriété commune, leur éthique égalitaire, leur structure démocratique et leurs objectifs dépassant un simple but lucratif, les organisations coopératives sont vraiment bien positionnées pour assumer avec succès le rôle d’agents de réduction des rapports inégalitaires entre femmes et hommes », a déclaré Mme Katia Fecteau, conseillère à l’égalité entre femmes et hommes à SOCODEVI.

Dans tous ses projets, SOCODEVI appuie activement les organisations coopératives à tous les niveaux pour qu’elles développent leurs compétences dans la promotion de l’égalité entre femmes et hommes y compris dans des secteurs traditionnellement masculins.

L’exemple du Libéria
En Afrique, dans les Amériques, en Asie et Europe de l’Est, les actions menées par l’équipe de SOCODEVI ont comme objectif ultime l’amélioration des conditions de vie des gens tout en faisant valoir l’importance du rôle des femmes dans le développement.

Au Libéria, par exemple, Robert Davis, jeune stagiaire de SOCODEVI au Libéria et finissant en politiques publiques, appuie l’Agence de développement coopératif nationale du Libéria (CDA) dans la collecte des informations sur la situation des femmes et des jeunes dans plus de 100 coopératives enregistrées .

Pour la toute première fois, le CDA dispose de données de base cruciales et essentielles afin de faire l’analyse de la situation entre femmes et hommes, ce qui a permis la tenue, à la fin de février, d’ un atelier composé de membres de toutes les régions et de tous les secteurs coopératifs du Libéria en vue de diagnostiquer les inégalités entre femmes et hommes et d’élaborer un plan d’action pour y remédier.

La grande implication et motivation des participant-e-s tout au long du processus permettent au CDA de maintenant disposer d’un plan d’action représentatif de la réalité des coopérateurs et coopératrices du Libéria, et dans la réalisation duquel toutes et tous peuvent maintenant s’engager.

« Comme dans toutes les initiatives de SOCODEVI, les différents modules de formation par les compétences développés par notre équipe ont été mis à profit », a finalement ajouté Mme Fecteau.

Une citation de la directrice d’ONU-Femmes

J’ai vu ce que les femmes, souvent dans les circonstances les plus difficiles, sont capables d’accomplir pour leurs familles et pour leurs communautés, lorsqu’on leur donne la possibilité d’agir. La force, la diligence et la sagesse des femmes demeurent les plus grandes ressources inexploitées de l’humanité. – Mme Michelle Bachelet, directrice d’ONU-Femmes, mars 2011

Pour plus d’informations sur l’égalité entre femmes et hommes dans le cadre des activités de SOCOCODEVI, écrivez à k.fecteau@socodevi.org

Suivez SOCODEVI sur Facebook : http://www.facebook.com/socodevi

Partagez cette information!
    Webzine Socodevi - 2017 © Tous droits réservés